Et si les vacances nous avaient réconcilié avec le Bon Sens...

Le bon sens dans la prévention ?                                    La prévention dans le bon sens !

SANCHEZ Sylvie


Pour aborder sereinement la rentrée, il faut s'être bien ressourcé...

Forte des enseignements de cette saison chaude, l'équipe de Synertal, fidèle à ses valeurs et à sa volonté d'exemplarité, continue son chemin dans le bon sens, celui de la prévention éclairée.

Odoo - Echantillon n°1 pour trois colonnes

Vacances j'oublie tout ? Bien au contraire

La pause estivale s'esquissait à peine que nos petits écrans nous lançaient des quiz pour tester nos connaissances en matière de dangers estivaux. 
Du jardin à la plage, le spectre d'évènements indésirables en tout genre : piqûres d'insectes, morsures de serpents, hydrocutions, coups de chaleur, brûlures par barbecue... venaient hanter notre insouciance et nous rappeler tous les bénéfices de la prévention et des gestes qui sauvent.

Piqûres de rappel pour les uns ou découvertes pour les autres, ces conseils auront certainement sauvé des vies comme ils auront pu "plomber" les vacances de ceux qui auront vu du danger partout et n'auront jamais pu lâcher prise. 

Quand la parano nous guette

En effet, le propre des vacances c'est de nous ressourcer, et nous rééquilibrer. Mais il faut intégrer les risques avec bon sens !

Un peu de préparation, une bonne condition physique, des équipements en bon état, une feuille de route, un guide futé et quelques aptitudes à l'improvisation permettent aussi de se faire plaisir sans céder à la psychose, profitant pleinement des joies de la déconnexion ! Facile à dire. Mais difficile à faire, quand nos smartphones nous rendent addicts à leurs "mauvaises ondes", tout en nous alertant régulièrement sur les dangers de ce que nous consommons, sur les accidents de circulation et tous les ravages qui sévissent sur terre, dans les airs et les mers du seul fait de l'activité humaine ou des caprices de la nature.

Un risque peut en cacher un autre

Nous pouvons nous féliciter de cette prise de conscience qui nous amène enfin à mesurer les conséquences de nos actes, à consommer mieux, à vivre plus sainement en évitant les dangers et en respectant l'homme et l'univers tout entier.
Pourtant, pendant que nous pensons prévenir un risque, focalisés sur celui-ci, nous pouvons nous exposer ou exposer autrui à un autre risque bien plus grave. 

 

 

Odoo- Echantillon n° 2 pour trois colonnes

Notre perception du risque peut être faussée

Notre vétérinaire (photo) soignant la carie du crocodile, risque bien de se faire croquer.
Le pompier éteignant un bac d'hydrocarbure en flamme, ne pense pas immédiatement au risque d'attentat ou aux substances toxiques qui survivront au brasier. Nous menons la vie dure au requin, quand le moustique continue à tuer des centaines de millions d'individus dans le monde chaque année !
Les  citadins fuient la ville pour vivre plus sainement et se retrouvent parfois  à 200 m de vignes abondamment arrosées de pesticides...

Le risque fait partie de la vie.

Il y en aura toujours sur notre route et celle des vacances en est pavée, nous confrontant parfois à des injonctions contradictoires. Le soleil nous fait du bien. Nous voulons avoir un teint hâlé...
Et pour nous protéger des UV, nous nous tartinons de crème dont les filtres solaires chimiques qu'elles contiennent, peuvent aussi perturber nos glandes endocrines et intoxiquer la faune aquatique... 

Sans céder aux peurs irrationnelles et à la culpabilité qui nous dévorent de stress ni à l'irresponsabilité, l'ignorance, l'inconscience, le déni, le défi... qui nous surexposent aux dangers :
Il est grand temps d'apprivoiser les risques plutôt que de les subir ou de les maudire, en faisant preuve de discernement, de modération, de lucidité et de réflexion !

 



Odoo- Echantillon n° 3 pour trois colonnes


 

Un cerveau à haut potentiel !

 
Sachant d'ailleurs que nos smartphones : téléphones "intelligents" qui nous rendent tant de services, se servent aussi de toutes nos données, nous comprenons tout l'intérêt de les délaisser un peu pour protéger notre liberté et (re)découvrir le formidable potentiel de notre cerveau qui peut s'interroger, réfléchir, mémoriser et + si affinités ! 

Déconnectés de nos écrans, reconnectés à nous mêmes à nos sens, à notre bon sens et à l'instant présent, nous prenons pleinement conscience de notre chance d'être en vacances en nous ressourçant pour vivre la rentrée sereinement ! 

L'harmonie et le calme retrouvés peuvent alors créer des conditions propices à la vigilance, à la prévention et à l'amélioration des performances !

.