Faire vivre ou survivre sa culture d'entreprise

Réveiller les envies, révéler les talents !

SANCHEZ Sylvie

La culture d'un organisme doit bénéficier de conditions favorables pour prendre racine et se développer. Grâce à ce qui est appris, transmis, produit, inventé, partagé, elle unit les salariés et mobilise leur énergie pour qu'ils puissent s'épanouir et permettre à l'organisme de "grandir". Synertal, porté par son expérience du management à distance et du télétravail s'est interrogé sur les meilleurs moyens de maintenir la présence et la vitalité de la culture d'entreprise, dans un contexte de pandémie impactant de manière inédite,  le lien social et le maintien des équilibres professionnels et personnels.

Odoo • Image et Texte

Être acteur d'une histoire commune

La culture d’entreprise donne du sens à ce qui est fait au quotidien autour d’une vision, de valeurs et de comportements attendus. Il est donc déjà fondamental de la définir (voir engagements de Synertal).
Elle reste néanmoins souvent difficile à garantir sur la durée et à mesurer car son niveau d’intégration est variable d’un individu à l’autre.  En effet, le sentiment d’appartenance s’alimente de moments de convivialité, d’entraide, de partage...  par le biais d’une mission commune et de rencontres formelles ou informelles, d’activités partagées, de rites, de codes, de symboles ou de célébrations.
Ces spécificités font partie de la vie de l’entreprise et de la vie des collaborateurs qui, selon leur niveau d’acculturation et d’implication, inscrivent au quotidien leur histoire dans celle de l’entreprise, en associant sens du devoir et plaisir d’agir. Grâce à de multiples occasions de se croiser, de se voir, de s’écouter et de partager aussi bien les tâches d’un planning que les bruits de couloir, dernières tendances, blagues, inquiétudes ou passions, que ce soit en réunion, autour d’une tasse de café ou à la photocopieuse, les messages circulent, telle une sève vitale pour la santé des organismes.

Un lien social à renforcer... en toutes circonstances !

Or depuis plus d’un an, l’isolement, le manque d'envie, les mesures de distanciation, la réduction des effectifs… ont bousculé les habitudes et modes de communication.  L’altération de la convivialité, des liens sociaux et l’intrusion inédite de la sphère professionnelle dans la sphère personnelle, notamment pour ceux qui pratiquent le télétravail imposé, ont pu avoir des effets indésirables sur la confiance, les motivations et l’efficacité.

Avec le temps, même chez les personnes enthousiastes, il peut y avoir de la lassitude et sans entretien de la culture, dans les moments charnière, celle-ci perd de sa légitimité et n’est plus fédératrice. Or la culture doit pouvoir susciter l’adhésion dès le départ et ne pas s’interrompre ; ce qui est d’autant plus difficile qu’on intègre une entreprise ou une école ou les 2, pour les étudiants en apprentissage, pendant une période où l’activité en mode dégradé permet la survie, mais demande souvent d’exceptionnelles facultés d’adaptation et d’optimisation. 

Chacun selon son environnement, son profil, sa sensibilité, son talent, ses besoins, ses ressources, sa dynamique comportementale… vit plus ou moins bien la situation, pouvant perdre de vue les avantages tangibles de travailler dans une entreprise plutôt qu’une autre et se créer alors, sa nouvelle culture du travail.
Odoo • Texte et Image

Du talent, des envies, des idées

Parce que  "Le temps perdu ne se rattrape plus" et que notre contexte est un terreau fertile aux opportunismes malintentionnés et… aux belles projections, il est important de soigner la culture d’entreprise à tout moment, pour lui garder sa vitalité. La poursuite d’actions cohérentes avec les discours, l’incarnation des valeurs et le maintien d’une communication de qualité régulière, basée sur l’écoute et l’empathie sont essentiels. Ils permettent d'exposer et comprendre les situations, d'entendre les besoins exprimés et les propositions d’amélioration (même farfelues), comme les non-dits, sans jugement, sans culpabilisation,  détectant aussi les signaux d’alerte et permettant que l’intégration ou les mouvements de personnel se passent dans les meilleures conditions. 

"Le talent, c’est d’avoir envie de faire quelque chose"Jacques Brel 

Les nouvelles technologies de communication, même si elles ne remplacent pas le lien direct, grâce à la créativité de chacun, peuvent offrir, de nouvelles pistes pour bien travailler ensemble, "malgré" l’éloignement, pour peu qu’il y ait une vraie envie ! Elles rendent accessibles ce(ux) qui ne l’étai(en)t pas, permettent de rapprocher ceux qui n’auraient jamais franchi le pas et peuvent même faire germer des collaborations hybrides dont les actions posées maintenant, pourraient bien avoir des racines solides !

De l’incontournable réunion de coordination des managers (début ou fin de semaine), aux clubs de lecture, ateliers thématiques "Lunch & learn", en passant par les marches connectées, célébrations en ligne, formations "multi-têtes", partage de photos, ligne d'écoute psychologique, enquêtes de satisfaction internes, pause-cafés virtuelles, équipements ergonomiques, jours au bureau "allégés", etc.

Chez Synertal, nous avons à cœur de vous aider à réveiller vos envies et à faire éclore de belles idées qui vous ressemblent et qui vous rassemblent !