Pour que la Différence soit une Chance !

SANCHEZ Sylvie
Odoo - Echantillon n°1 pour trois colonnes

Prévention et lutte contre les discriminations

La rencontre organisée par la Mission Locale de Berre le 22 mars et animée par Julien et Ebtissem, conseillers référents Prévention et Lutte Contre Les Discriminations, a été un grand moment de partage sur cette thématique sensible, au cœur de l’actualité.

C’était l’occasion de s’accorder sur les définitions en abordant l’aspect juridique et cognitif de la discrimination. Cela a permis d’en identifier les causes en essayant par l’échange de retrouver les 25 critères retenus dans le cadre de la loi française. Cela a permis également de réfléchir aux conséquences humaines (exclusion, haine, inégalités, désespoir...) et financières de cette lutte qui doit avant tout se focaliser sur la prévention !

Les parrains et marraines (dont je fais partie) ont apporté un éclairage personnel en partageant leur expérience ou leur point de vue sur ce sujet auquel ils ont pu être confrontés dans leur parcours professionnel ou dans leur vie.

La discrimination peut en effet, tous nous concerner à un moment ou à un autre : à cause de notre âge, notre sexe, notre état de santé, une maternité, notre poids, notre nom de famille, nos opinions, parce que nous portons une barbe...

Elle est réductrice quand elle se contente d’expliquer ce que font les personnes par ce qu’elles sont, les affublant d’une étiquette pour en faire des lots, en conduisant certaines à une résignation acquise :

« Puisque je suis ainsi,  à quoi bon ? »

Il est souvent difficile de redonner espoir et confiance à ceux qui injustement sont frappés d’exclusion. Si certaines pratiques sont dénoncées, d’autres sont entretenues par des pressions médiatiques, des usages admis, l’humour de mauvais goût ou encore la bêtise, la méchanceté, l’ignorance… sans que nous en ayons toujours conscience ou parce que nous les cautionnons en obéissant parfois à des consignes injustes.

 

Odoo- Echantillon n° 2 pour trois colonnes

 Faire bien ENSEMBLE !


Pourtant nous ne devons pas voir le mal partout mais faciliter l’ouverture à la différence, l’acceptation, la tolérance, voire même l’autodérision. Une éducation basée sur l’écoute bienveillante, un langage commun et des valeurs partagées (Amour, paix, liberté, égalité, respect, engagement, entraide,…) permettent de cultiver de bonnes intentions, de faire des choix objectifs et de mieux se comprendre.

C’est la mission des «ateliers participatifs de lutte contre les discriminations » depuis 2014 en PACA qui sont un modèle du genre. En effet, ils constituent en eux-mêmes une belle preuve de respect de la différence puisqu’ils regroupent des jeunes d’horizon différent (quartier, religion, niveau scolaire…) qui peuvent mettre en pratique les enseignements au sein même de l’atelier ! 

Cette éducation nous concerne tous, à tout âge, dans un monde en mouvement permanent  ! Notre comportement et nos interactions relationnelles sont influencées par nos émotions, nos peurs, nos frustrations, nos intolérances, nos échecs, nos manques, les effets de mode ou de groupe... et peuvent nous amener à manquer de confiance et de discernement pour exprimer notre opinion personnelle et faire des choix moraux porteurs de sens.

Le facteur humain est imprévisible, mais il est précieux car c’est bien la diversité des personnes avec leur complémentarité qui constitue le capital humain.

La vraie richesse de la société et des entreprises d’aujourd’hui c’est de permettre à tous d’y trouver leur place en mobilisant les talents, en donnant confiance et envie de faire bien ensemble, pour s’inscrire durablement dans un cercle vertueux !

 

Commencez à écrire ici ...