Prévention Adaptée

Accueillir, accompagner et maintenir la confiance

SANCHEZ Sylvie

Jongler habilement avec les avantages et inconvénients du distanciel pour garantir le succès d'une formation, est un défi qu'a relevé Sylvie Sanchez (intervenante et ancienne élève de l'IUT HSE La Ciotat) face aux 22 écrans noirs des étudiants de licence PGRSSE. Quelques mois, après son cours sur "Les acteurs de la prévention" en amphithéâtre, il fallait mettre en confiance et "conquérir" le public de cette salle obscure, avec le cours sur "l'accueil sécurité des publics particuliers, dans des conditions très particulières...

Odoo • Image et Texte

Sur les bases de la confiance

Le monde VICA ,(Volatil Incertain Complexe Ambigu), la diversité et l’imprévisibilité du facteur Humain exigent un ajustement permanent des mesures de prévention, en lien avec l’évolution du contexte et des particularités individuelles : fragilités comme forces ou talents.
Il ne s’agit pas de discriminer ou d'isoler, mais bien de pratiquer l´inclusion, grâce à l’écoute des besoins individuels et des équilibres pro-perso. Cela passe par le maintien de la confiance et la justice sociale, pour que chacun puisse travailler sans s’exposer ou exposer les autres à des risques non maîtrisés.  
Cette confiance qui conditionne notre motivation et la qualité de nos relations est impactée par le distanciel ! Ne pas s’exposer à une caméra, nous protège du regard des autres ; c’est rassurant et cela offre une certaine liberté, malmenée par le contexte sanitaire. Pourtant privés d’images et parfois de son, il faut redoubler d’attention pour cerner les besoins et les attentes des interlocuteurs, ici les étudiants, n’en perdre aucun, augmenter leur plaisir et les amener à être acteurs de la formation plutôt que de la subir !

Une place pour tous

Il était donc important de commencer le cours en s’intéressant à la spécificité des étudiants, populations déjà fragiles et souffrant de cet isolement prolongé avec les restrictions associées et de les aider à connaître leurs droits et devoirs en santé sécurité au travail, mais peut-être aussi à mieux se protéger et à révéler leurs super-pouvoirs ! Après des mois de cours à distance, la "prise de température" matinale montrait  une humeur inégale et un entrain mitigé, ce vendredi, dernier jour d‘une semaine pesante.
En s’identifiant aux personnages du mur d'humeurs (image), certains étudiants ont exprimé des émotions fortes et parfois même du désespoir. Mais, à situation " égale ",  les ressentis tout comme les ressources pour faire face à leurs problématiques, étaient bien différents.
Cette différence a été au coeur de la réflexion pour permettre aux élèves de  travailler en sous-groupe mixtes et de parcourir les sujets du sexisme, de l’intérim, du handicap, de manière ludique et riche d’enseignements, avec des témoignages, des questions, de l’humour et des mini débats.
Odoo • Texte et Image
Odoo • Image et Texte

Se dépasser, révéler ses talents

Petit à petit, les langues se sont déliées, le ton est devenu plus léger et la confiance a eu des effets miraculeux au sein même du groupe, rendant opérationnel le principe même de l’inclusion, par le dépassement du handicap d’une formation à l’aveugle et du franchissement de la barrière des générations. 

De plus, les témoignages de certains étudiants, notamment sur le handicap, ont apporté une vraie valeur ajoutée au contenu de ce cours co-construit, illustrant par l’exemple, les formidables pouvoirs et talents à la portée de chacun, même en difficulté, s’il reste motivé.
On ne s’étonnera donc pas qu’à la fin du cours, l’humeur des personnages se soit embellie et que les étudiants aient majoritairement choisi le personnage G et enfin ouvert leur caméra, pour se « démasquer » et afficher leur sourire.
Un moment magique bien plus efficace qu’une évaluation ! Espérons qu'ils sauront rester confiants en s'entraidant et en composant avec leurs multiples talents !